Bien que la greffe de cheveux soit une procédure fiable et sûre lorsqu’elle est effectuée par un médecin spécialisé dans le domaine de l’implant capillaire, il y a des effets secondaires. Voici quelques effets secondaires fréquents inconfortables et plus ou moins pénibles suite d’une greffe de cheveux FUE. Ces effets secondaires se manifestent en général juste après l’intervention et d’autres, quelques jours après l’opération.

Cela peut se  manifester de différentes manières selon âge du patient, sexe, méthode d’intervention, qualité du cuir chevelu, vitesse de cicatrisation du patient, respect de l’entretient poste opératoire recommandé par le médecin, et bien sûr, qualité de l’intervention chirurgicale et outils utilisées pour cette intervention.

Les effets secondaires disparaissent habituellement en l’espace d’un mois environ. Pour les éviter ou les limiter au maximum, il est vivement conseillé de consulter un médecin spécialiste de la greffe de cheveux avec une bonne expérience.

1– Saignements

Là encore, c’est une réaction qui peut être normale. Entre l’extraction, la découpe et la réimplantation des greffons c’est le derme crânien qui est agressé.

Des saignements sont susceptibles de se produire. En général, ils sont rares, peu importants, très localisés et ne durent pas.

Il peut malheureusement arriver que le saignement ne s’arrête pas tout de suite ou que le crâne saigne durablement si l’intervention ou les points de suture éventuels ont été mal faits.

On parle alors d’hémorragie. Si cela se produit, le médecin pourrait avoir besoin de prendre des mesures supplémentaires pour contrôler le saignement.

2 – Gonflements/Œdème

Les observations médicales sur les symptômes post-opératoires d’une greffe de cheveux, montrent que la plupart des patients présentent des gonflements. Et c’est presque 1 personne sur 2 qui déclare ressentir une légère douleur liée à ces gonflements.

Les gonflements peuvent se remarquer en particulier dans la zone autour du front et autour des yeux. Cela dure généralement quelques jours. Quatre jours dans le pire des cas. A la suite, certaines personnes présentent un œil au beurre noir.

Les traumatismes cutanés et les injections de produits sont  les raisons du gonflement dans ces zones. Des petites incisions ont été faites sur le cuir chevelu et dans la zone située juste au-dessus du front.

L’inflammation est un processus nécessaire à la guérison. Et les gonflements font partie du processus de guérison qui se produit dans le corps. Sans eux, les blessures et les lésions ne guériraient pas. Il s’agit d’une situation temporaire au cours de laquelle il pourra être préférable de rester au calme et reposé.

 

3 – Croûtes

Comme vous le savez, la formation de croûtes est un moyen de défense biologique de la peau contre les bactéries et les infections.

Les croûtes se forment pour aider le processus de guérison des plaies. La surface de la peau est sensible et il doit y avoir un bouclier pour la couche sensibilisé de la chair.

Il est normal qu’une croûte commence à se former sur la plaie. Cette couverture est composée de cellules mortes et de sang séché. Sous la croûte, les cellules se régénèrent et stabilisent le nouvel environnement.

Ces croûtes vont naturellement tomber et disparaître en une dizaine de jours ou moins. La cicatrisation des plaies dépend directement de la capacité de guérison de votre corps.

4 – Démangeaisons

Vous aurez probablement des démangeaisons au cours des jours qui suivent l’intervention. Comme elles sont très souvent liées aux croûtes qui se forment pour guérir les lésions, il ne faut surtout pas gratter avant qu’elles tombent ou disparaissent d’elles-mêmes.

Vous pouvez utiliser un shampoing, une huile hydratante ou appliquer une pommade apaisante pour vous soulager.

Si les démangeaisons prennent des proportions qui vous semblent intenables, consultez un dermatologue pour qu’il analyse le problème.

5 – Engourdissement / Insensibilité du cuir chevelu

Cette sensation est une évidence pour tous ceux qui ont pratiqué une greffe de cheveux. Le patient ressentira certainement un engourdissement ou l’impression d’une insensibilité du cuir chevelu pendant quelques semaines voir mois après la chirurgie. Ces symptômes peuvent être dû à la circulation réduite du sang dans les tissus capillaires.

Rappelez-vous que le cuir chevelu subit des lésions lors de l’intervention. Les petits vaisseaux sanguins se reconstruisent toujours et  renforcent le tissu autour des follicules. C’est une phase temporaire qui fait aussi partie du processus de guérison.

Contrairement aux effets secondaires ci-dessus qui se manifestent chez la plupart des patients, les complications ci-dessous sont moins fréquentes.

Elles peuvent se produire si vous avez mal choisi votre chirurgien et/ou si votre peau réagit de manière atypique vis-à-vis de la greffe. Les réactions physiologiques de votre corps doivent normalement avoir été identifiés par le chirurgien lors des examens et analyses préalables à l’intervention. Elles sont essentielles pour évaluer la solution la mieux adaptée au patient qui consulte pour une greffe de cheveux. Parlez-en simplement avec le médecin que vous consultez. Dans certains cas, la greffe n’est pas envisageable…

6 – Kystes

Des kystes peuvent se développer lorsque le follicule pileux est endommagé et se développe dans la couche de la peau comme un poil incarné. C’est un effet secondaire commun, mais il peut prendre des proportions anormales chez les sujets propices à ce type d’infection : peaux grasses, maladies de la peau, etc.

7 – Infections

Les infections peuvent être causées par un manque d’hygiène du patient. Elles peuvent se manifester par des plaies suppurantes, de la fièvre, des gonflements qui ne partent pas, de fortes hémorragies, etc… Consultez votre médecin dès les premiers signes infectieux.

C’est un cas (normalement) très rare, mais elles peuvent aussi être liées à des instruments chirurgicaux infectés ou des salles d’opération insalubres. Dans ce cas, il est préférable de consulter un autre médecin ou centre de soins que celui où l’intervention a eu lieu. Tout en informant le chirurgien et la clinique où l’intervention a eu lieu, et éventuellement les autorités sanitaires ou disciplinaires.

8 – Cicatrices

Nous ne sommes pas tous égaux face à la cicatrisation. La plupart des personnes ont un processus de cicatrisation « normale » que des paramètres tels que l’âge ou la santé du patient viennent modérer. D’autres ont une prédisposition génétique à la formation de cicatrices visibles, telles que les cicatrices chéloïdes qui provoquent des excroissances ou exubérances du derme sur les zones de lésion.

Elles peuvent être disgracieuses et bien visibles sous une coiffure courte. Si vous avez ce type d’antécédent ou si vous avez des doutes sur votre capacité à cicatriser correctement après l’intervention, informez le médecin pour qu’il adapte son protocole.

Au-delà de ça, ne vous mentez pas. Ce type d’intervention n’est pas anodin. Que l’on procède par extraction d’une bandelette de peau ou des mini-punch pour extraire les unités folliculaires des zones donneuses, cela laisse des traces plus ou moins visible sur la peau.

Si les techniques de greffe évoluent vers une meilleure prise en compte de ce type de désagréments, n’oubliez pas que votre peau continuera à vieillir et que la perte de cheveux est un processus qui touche la plupart des personnes âgées.

Certains stigmates de votre greffe de cheveux peuvent n’être visibles qu’après de nombreuses années, lorsque votre chevelure aura tendance à naturellement s’éclaircir et se parsemer…

Ce qu’il faut retenir

Globalement, pour la plupart des gens, les effets secondaires mentionnés ici sont des inconvénients légers. Ce sont des symptômes temporaires qui disparaissent en quelques semaines.

Naturellement, le corps est préparé et capable de se rétablir quand il a besoin de réparation. Les coupures sur le cuir chevelu guérissent en peu de temps et il existe des médicaments que votre médecin peut vous prescrire pour passer ce cap.

Chaque année, des dizaines de milliers de personnes font une greffe de cheveux. Certaines cliniques spécialisées pratiquent plusieurs centaines d’opérations par an. Et si les résultats n’étaient pas au rendez-vous, nous en serions globalement déjà informés dans la presse, les médias ou via internet.

Dernière recommandation pour les patients qui s’exercent régulièrement ou qui ont une activité professionnelle physiquement intense. Il est préférable de s’abstenir de tout exercice ou effort intense au cours des semaines qui suivent la chirurgie ou jusqu’à ce que vous vous sentez aptes à le faire à nouveau.

L’exercice physique nécessite de la force. Cela peut faire éclater les vaisseaux sanguins et ouvrir les plaies. Lorsque ces blessures sont ré-ouvertes, des saignements peuvent survenir et les bactéries peuvent pénétrer à l’intérieur de ces coupures. Cela vous exposerait à un risque accru d’infection.

9-Le shock loss après l’implant capillaire :

Après une greffe de cheveux, la chevelure a tendance à s’amincir. Certains cheveux peuvent ainsi tomber. C’est une réaction normale. Il s’agit d’une réaction du cuir chevelu face au choc de l’intervention greffe de cheveux.

Le shock loss peut intervenir:

-Lors d’une implantation  de cheveux chez un patient dont la perte est toujours active (non stabilisée)

-Lors d’une implantation de cheveux chez un patient trop jeune.

-Lorsque l’on implante un nombre important de greffons dans une même séance. Le cuir chevelu agressé et fatigué, n’arrive donc pas à nourrir tous les nouveaux follicules et peut rejeter une partie.

10 – Chute de Cheveux / Amincissement de Cheveux

Après une greffe de cheveux, les cheveux ont tendance à s’amincir. Certains cheveux tombent. C’est une réaction tout à fait normale. Il s’agit d’une réaction du cuir chevelu face au choc dû à l’intervention que nous appelons le shock loss.

Les cheveux greffés passent par une phase télogène pour se mettre au repos, en sommeil. C’est un cycle de vie normal pour un cheveu : un moment où la racine se détache du cuir chevelu, pour laisser place à une nouvelle racine.

Ensuite, les cheveux reprennent leur cycle de croissance normal en passant par les phases anagène puis catogène.

Dans les cas extrêmes, avec des pertes de 50 à 100 cheveux par jour, cela peut aussi être lié à une densité de greffage trop forte ou à un chirurgien inexpérimenté.

C’est pourquoi il est important de choisir correctement son chirurgien, sans oublier que des médicaments contre la chute des cheveux peuvent aussi être prescrits pour limiter cette chute de cheveux post-opératoire.

CONSEILS

Pour minimiser les effets indésirables suite à une greffe de cheveux,  l’alcool est à éviter les premiers jours suivants la greffe de cheveux, Il faut  exclure le tabac le plus longtemps possible ou même le stopper. En effet le tabac, non seulement augmente le risque d’infection mais retarde  aussi la cicatrisation, diminue le flux sanguin et donc une bonne viabilité des greffons. Il faut informer de toute éventuelle prise de médicaments ou traitement avant l’opération greffe de cheveux, greffe de barge ou greffe de sourcils.

A SAVOIR

Le nombre de follicules à prélever est déterminé en fonction de l’âge du patient, de l’évolution potentielle de sa calvitie, de la capacité limitée ou non de la zone donneuse… Le but  n’est pas d’extraire à tout prix un nombre spectaculaire de greffons, peu importe l’âge du patient, son profil d’alopécie, ou la capacité de la zone donneuse. Il faut faire attention aux arguments mis en avant sur les sites internet et dans certains centres d’implants capillaires qui sont souvent accrocheurs mais ne reflètent pas la réalité!

Les follicules qui sont extraits de la zone donneuse NE REPOUSSENT PLUS dans la zone donneuse (ou en très faible quantité)! Chaque patient a un stock limité de cheveux qui pourront être prélevés et implantés sur plusieurs séances de greffes de cheveux. Il faut donc que le médecin analyse  bien la progression de la calvitie du patient afin de prévoir éventuellement d’autres séances dans le futur.

Envisagez-Vous une Greffe de Cheveux?

Consultation en ligne gratuite
Pour une consultation en ligne sur la FUE, Merci de nous envoyer quelques photos de bonne qualité de l’avant, du haut, de l’arrière et des côtés de votre tête. L’équipe Hairmedico vous répondra avec tous les détails et informations.

Whatsapp
Contactez-Nous